Retour au bureau : et si on se penchait sur la qualité de l’air au travail ?

Contrairement aux nuisances sonores ou visuelles, la qualité de l’air est un paramètre qui n’est pas toujours explicite. Sauf dans les métropoles très polluées, sa prise en compte a longtemps été délaissée voire dissimulée. Ce n’est que récemment, lors du retour progressif des salariés dans les bureaux, que ce facteur étroitement lié au bien-être et à la santé au travail, est propulsé sur le devant de la scène.

Sachant que nous passons entre 80% et 90% de notre temps en intérieur, et notamment au bureau, il est plus que jamais important de se pencher sur la qualité de l’air dans son environnement de travail.
Pollution, pollen, et autres désagréments liés à la qualité de l’air peuvent engendrer des problèmes de confort voire respiratoires pour de nombreuses personnes.

Les ventilo-convecteurs ou tout autre terminal utilisant des bouches de soufflage d’air chaud ou froid produisent un brassage d’air artificiel, forcé, et qui est souvent source d’inconfort lorsqu’on est à proximité du soufflage (sans parler des nuisances sonores). L’air est brassé avec ses éventuels particules fines, poussière, pollen, virus ou autres polluants aériens.

Les corps de chauffe électrique ou ceux de chauffage central sont également sources d’inconfort. Observez les traces noires de poussières au-dessus radiateurs !

Ces corps sont à 200° pour le chauffage électrique et 60° ou 80° pour le chauffage central. De ce fait, à leur contact, l’air se réchauffe brutalement et monte immédiatement vers le plafond, générant un mouvement de convection incessant. Dans son mouvement, l’air emporte la poussière et les particules fines qui se collent aux parois et aux plafonds comme elles se collent dans les poumons des occupants. L’air chaud se stratifie au plafond puis finit par se refroidir et retombe avant de remonter de nouveau une fois revenu lécher le corps de chauffe.

La radiance : une solution saine, écologique et vertueuse

C’est par radiance que nous recevons la chaleur du soleil. il n’y a pas de déplacement d’air, la température est enveloppante et homogène partout. Pas de sensation de pieds froids ou de chaleur en hauteur lorsqu’un change une ampoule.
C’est de cette façon que chauffe ou refroidit une dalle active. On appelle aussi cela un plancher chauffant/rafraichissant.

Dalles Actives

Cette technologie n’est pas nouvelle, elle est très courante dans les pays nordiques et était déjà utilisée dans les thermes romains !

D’un point de vue technique, il s’agit de tubes remplis d’eau qui serpentent à l’intérieur du sol à 10cm de la surface. La masse du plancher se comporte comme un réservoir qui stocke chaleur ou fraîcheur. On dit que « l’inertie du thermique » du bâtiment est exploitée pour stoker l’énergie, la dalle devient ainsi active ! L’installation doit s’effectuer lors de la réalisation du gros œuvre.

Les avantages de la dalle active :

  • Elle ne provoque ni courant d’air, ni déplacement de poussières. Elle crée des espaces optimums pour vivre et travailler, dans un environnement intérieur plus sain et confortable. Les personnes asthmatiques, allergiques, à fragilité pulmonaire ou sujettes aux rhino-pharyngites sont les premières à y trouver un bénéfice substantiel.
  • Elle est à très basse température
  • Les sensations de chauffage et de rafraichissement enveloppantes et homogènes.
  • Le système est complètement silencieux
  • Gain de place au mur ou en hauteur sous plafond (selon que la dalle remplace des convecteurs électriques ou des ventilo convecteurs au plafond)
  • Faible cout en énergie
  • Possibilité d’être couplé à tout type de source d’énergie dont celles des énergies renouvelables, avec toutes les sources d’énergie : gaz, fioul, électricité, propane, énergies douces…
  • La dalle active répond aux labels et certifications de bâtiment les plus élevés comme HQE, LEED, BREEAM et DGNB.
  • Les coûts de maintenance et d’utilisation sont également réduits. Pas de maintenance des terminaux et mécanismes de ventilation, pas de filtres à nettoyer, pas de condensats à évacuer, pas de réseaux de chauffage ni de climatisation dans les faux plafonds, …
  • Fiabilité : Le système de dalle active a fait ses preuves dans plus de 1000 bâtiments depuis 1997, dans différentes régions climatiques.

Expérimenter la radiance

Plus sain qu’une climatisation, SERCIB a mis en place cette solution de dalles actives dans sa réalisation SOLARIS , immeuble de bureaux de 31 000m2 à Clamart. Un show-room de près de 400 m2 vous permet de vivre l’expérience de la radiance.

Solaris